Petit-fils de Louis-Joseph Papineau et comme lui, orateur exceptionnel et écrivain engagé, Henri-Bourassa a siégé de longues années à la Chambre des Communes comme député de Labelle (1896 à 1907 et 1925 à 1935) et à l'Assemblée législative du Québec en tant que représentant de Saint-Hyacinthe (1908 à 1912).

Foncièrement indépendant au niveau des idées, il s'est éloigné des partis politiques de l'époque pour fonder en 1910 le quotidien Le Devoir qu'il dirigea jusqu'en 1932. Par ses actions et réalisations, Henri Bourassa propose comme valeurs à toutes les générations la foi au pacifisme, la passion de la justice, la défense de l'égalité raciale, la fidélité aux siens , et la fierté du devoir accompli.

On a dit de lui qu'il était « un exemple inspirateur», «un générateur de courage», «un grand citoyen», «un éveilleur national» dont le patriotisme et la pensée sociale lui permettraient de passer à l'histoire.

Peut-on trouver meilleur modèle pour inspirer les jeunes encore aujourd'hui?